La vaine navigation d’Habrocomès ou la nécessité du voyage romanesque - Université de Pau et des Pays de l'Adour Access content directly
Conference Papers Year : 2014

La vaine navigation d’Habrocomès ou la nécessité du voyage romanesque

Abstract

À la fin des Éphésiaques, Habrocomès se lamente : « je m'apprête à effectuer une vaine traversée [...] à faire des récits qui ne seront sans doute pas crus » (V, 10, 4). Le héros semble confirmer les critiques qui ont souligné l'absence d'évolution des personnages de Xénophon : une étude des déclarations au discours direct contribue à vérifier que le voyage participe à la construction des héros du roman. Il n'est pas qu'un prétexte topique à la narration romanesque mais participe d'une entreprise d'affirmation identitaire telle qu'on en lit chez les auteurs de la Seconde Sophistique.
No file

Dates and versions

hal-04076393 , version 1 (20-04-2023)

Identifiers

Cite

Claire Vieilleville. La vaine navigation d’Habrocomès ou la nécessité du voyage romanesque. Héros voyageurs et constructions identitaires, JAY-ROBERT, Ghislaine; JUBIER-GALINIER, Cécile, Nov 2012, Perpignan, France. pp.309-324, ⟨10.4000/books.pupvd.2658⟩. ⟨hal-04076393⟩
5 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More