La dépolarisation linguistique du rompol de Fred Vargas - Université de Pau et des Pays de l'Adour Access content directly
Journal Articles Revue Critique de Fixxion Française Contemporaine Year : 2015

La dépolarisation linguistique du rompol de Fred Vargas

Abstract

Dans le sillage de John Dickson Carr et de Hake Talbot, les romans de Paul Halter se caractérisent par la rencontre du genre policier avec l’illusion surnaturelle. En réactivant, souvent, l’imaginaire du roman gothique, c’est toute la fascination exercée par le mystère qui alimente des intrigues déroutantes. Les épiphanies du surnaturel, en outre, s’entrecroisent avec une opération métatextuelle de par l’évocation de nombreux hypotextes, aboutissant à une écriture collage, un assemblage savant de citations constituant un corpus de connaissances partagées par l’auteur et son lecteur idéal. Les fréquentes mises en abyme aussi transforment l’écriture en une opération extrêmement autoréférentielle. Quant à la figure du détective, confronté à un ordre de phénomènes dont la compréhension, parfois, lui échappe, il ne peut pas toujours se porter garant du rétablissement de l’ordre et il finit par devenir progressivement une figure effacée, marginale par rapport aux autres personnages.

Domains

Literature

Dates and versions

hal-02170610 , version 1 (02-07-2019)

Identifiers

Cite

Bérengère Moricheau-Airaud. La dépolarisation linguistique du rompol de Fred Vargas. Revue Critique de Fixxion Française Contemporaine, 2015, Le polar, 10 (10), pp.84-95. ⟨10.4000/fixxion.10156⟩. ⟨hal-02170610⟩

Collections

UNIV-PAU ALTER
38 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More